5 façons d’améliorer la vitesse de son site Web | Octerre

5 façons d’améliorer la vitesse de chargement de son site Web

Toutes les raisons (ou presque) sont bonnes pour offrir une vitesse de chargement plus rapide à vos utilisateurs. D’une part, cela augmente la satisfaction de vos visiteurs et par conséquent votre taux de conversion et de l’autre part cela envoie des signaux positifs à Google qui récompense vos laborieux efforts par davantage de visibilité sur les résultats de recherche. 

Il est recommandé d’effectuer des tests de la vitesse de chargement de vos pages à une fréquence régulière afin de suivre l’état du site et les impacts des nouvelles configurations qui sont implantées. Une fois vos résultats en main, il reste à savoir comment améliorer la vitesse au sein de vos pages afin d’en améliorer l’expérience de navigation. 

Comment améliorer la vitesse de chargement de son site Web ? Il existe plusieurs façons d’améliorer la vitesse de chargement d’un site Web. Nous pouvons y arriver en optimisant les images du site, en minimisant les requêtes HTTP, en minifiant les codes HTML, CSS et JavaScript, en utilisant un réseau de distribution de contenu et en implémentant des pages mobiles accélérées. 

1. Optimiser les images 

L’optimisation de vos images avant de les télécharger sur le site Web peut avoir un impact considérable sur la rapidité du site Web. Le contenu média des sites Web occupe beaucoup d’espace et peut le ralentir. 

Vous pouvez éviter ce ralentissement en intégrant une routine d’optimisation des images à votre routine de publication. Certaines méthodes peuvent être appliquées sans compromettre la qualité de ces images. 

L’optimisation des images permet de sauvegarder et partager des images dans le plus petit format de fichier possible. Ce qui engendre inévitablement la réduction de la qualité de l’image. 

Il existe plusieurs plug-ins et outils qui facilitent la tâche d’optimisation des images. D’ailleurs, certains permettent d’optimiser automatiquement les images. Ce sont des technologies de compression comme « Lossy » et « Lossless » qui le permettent sans percevoir explicitement la perte de la qualité de celles-ci. 

Certains facteurs jouent un rôle important dans l’optimisation des images comme leurs formats, la compression de celles-ci ainsi que la dimension des images. En combinant l’optimisation de ces trois facteurs, la taille d’une image peut connaître une réduction considérable. 

L’optimisation des images permet d’améliorer la rapidité d’un site Web, de prendre moins d’espace sur la bande passante, de réduire le coût d’espace de la sauvegarde du site ce qui a pour résultat d’améliorer le référencement naturel du site et d’augmenter les possibilités de conversion. 

2. Minimiser les requêtes HTTP 

Afin d’avoir accès aux ressources du Web qui sont hébergées sur différents serveurs, le navigateur doit être en mesure d’envoyer une requête aux serveurs afin de les afficher. L’« Hypertext Transfer Protocol » (HTTP) est le format qui permet de structurer les requêtes. Le message qui est envoyé d’un client à un serveur est donc une requête HTTP. 

Un nombre élevé de requêtes HTTP pour un site Web peut être un facteur ralentissant pour un chargement de page. Le moins de requêtes HTTP qu’ émet un site, le plus rapidement celui-ci est en mesure de charger. Ce sont effectivement le nombre de fichiers et la taille de ces fichiers qui sont transférés qui peuvent impacter la vitesse de chargement du site. 

Afin de minimiser les requêtes HTTP, il est important de procéder à une analyse de la performance du site afin de cibler le problème et visualiser la quantité de requêtes HTTP que le site Web exécute. Vous pouvez également vérifier la taille de ses fichiers afin de trouver les éléments déclencheurs du problème. 

Souvent, les images peuvent être responsables d’un chargement de fichiers plus latent. Il est donc possible d’y remédier en supprimant les images qui ne sont pas nécessaires ou en réduisant la taille des images existantes. 

Vous pouvez également évaluer les autres parties du site Web qui pourraient contribuer à la lenteur de chargement des pages comme des publicités ou des vidéos. Il est possible de combiner des fichiers CSS afin de réduire le nombre de requêtes HTTP. 

La réduction du nombre de requêtes pour les fonctions présentes sur le site est également recommandée puisque l’exécution de ce type de requête n’est pas nécessaire sur toutes les pages du site. 

3. Minifier les codes HTML, CSS et JavaScript

Le HTML, CSS et JavaScript au sein de votre site Web peuvent contenir certains codes qui sont inutiles ou redondants. Ceux-ci peuvent causer un ralentissement du temps de chargement de page au sein du site Web. 

Il est possible d’en réduire la quantité en combinant et minifiant les codes. Ceci aura comme effet de réduire la taille des fichiers et la quantité totale de ces fichiers. 

La minification décrit le processus de retrait de certains caractères non nécessaires dans la source du code. Cela peut donc être réalisé en retirant certains formatages et parties de codes qui ne sont pas nécessaires afin d’en réduire la taille. 

Ces parties de code peuvent être des espaces blancs, des interlignes, des délimiteurs de blocs ou toutes autres sortes de formatage qui peuvent être utiles à l’humain, mais pas nécessairement utiles pour les machines. 

Certains outils en ligne existent afin de rendre la minification du code plus simple, accessible et surtout ceux-ci vous permettent d’éviter certaines erreurs que pourrait occasionner la minification manuelle.

La minification peut permettre de réduire considérablement l’espace que prend un code au sein d’une page et ainsi réduire sur le temps de chargement de celle-ci. 

4. Tirer profit d’un réseau de distribution de contenu (CDN)

Un réseau de distribution de contenu est un groupe de serveurs répartis géographiquement qui fonctionnent ensemble afin d’offrir une transmission rapide et accessible du contenu Web. 

Le contenu est réparti au travers du CDN, il existe donc à plusieurs positions géographiques. Un client peut donc avoir accès à des copies du contenu Web à proximité de sa position. Cela permet donc d’améliorer l’expérience utilisateur et d’offrir plus facilement son contenu à l’international. 

Le CDN permet donc un transfert rapide des ressources nécessaires pour charger une page Web. Outre améliorer la rapidité de transfert, le CDN peut contribuer à la protection des sites Web contre de potentielles attaques. 

Le CDN aide à mettre en cache le contenu, ce qui améliore également les performances d’un site Web. 

5. Implémenter des pages mobiles accélérées (AMP)

Les pages mobiles accélérées (AMP) sont un projet open source de Google qui permet d’offrir une expérience de navigation et lecture optimale sur mobile. 

Le projet AMP de Google est créé afin d’offrir un cadre qui fournit un chemin bien précis pour créer des expériences optimisées au sein des pages Web mobiles. Elles sont donc faciles d’implémentation. 

L’implémentation de ces pages permet d’avoir une plus grande performance et un engagement plus important. Les pages AMP se chargent presque instantanément ce qui permet d’offrir une expérience fluide à l’utilisateur. 

Le temps moyen de ces pages est d’une demi-seconde et l’expérience du visiteur est bonifiée par un parcours simple et épuré. Ces pages chargent en moyenne 4 fois plus rapidement qu’une page standard et offre en général un engagement plus important.

En d’autres mots, la formule de ces pages a été développée de manière à organiser le code pour éviter toutes dégradations de performance et de manière à épurer la page de tous contenus non nécessaires. 

À retenir :

Un élément à garder en tête est que pour réduire le temps de chargement des pages il faut réduire la taille de ses fichiers et de ses contenus. Il est également avantageux de garder ses pages épurées et d’en réduire la quantité de contenu pour en conserver l’essentiel. Cela permet d’offrir une expérience clarifiante et simplifiée pour l’utilisateur tout en s’assurant une performance adéquate. Outre l’optimisation des images, la minimisation des requêtes HTTP, la minification du code, l’utilisation de CDN et d’AMP, la mise en cache permet de stocker temporairement les pages Web afin de réduire la bande passante. Cela permet donc également d’améliorer les performances.

Vous aimez cet article? Partagez-le!

Facebook
Twitter
Linkdin
Pinterest
Marie-Chantal
Marie-Chantal
Rédactrice spécialisée en SEO
Marie-Chantal
Marie-Chantal
Rédactrice spécialisée en SEO

Laissez un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Avez-vous un projet en tête?