Comment la correspondance neuronale peut affecter le SEO?

Le référencement naturel et la correspondance neuronale (neural matching)

Les algorithmes de Google sont en perpétuelle évolution dans l’objectif de faire correspondre plus précisément les requêtes de recherche aux résultats de recherche dans l’optique d’améliorer la satisfaction de ses utilisateurs. Les améliorations sont telles qu’elles permettent même à Google de prédire les intentions de recherche éventuelles d’un consommateur. 

Depuis l’avènement des moteurs de recherche, la façon d’optimiser un site Web a évoluée passant d’une optimisation qui focalise sur des termes de recherche exacts devant se retrouver à de multiples endroits au sein d’une page Web vers une approche sémantique autour de termes reliés au contenu du site Web. Cette évolution permet de créer un pont entre le vocabulaire de l’expert et du consommateur. 

Qu’est-ce que la correspondance neuronale ? La correspondance neuronale fait partie des mises à jour algorithmiques de Google. Celle-ci change la manière dont Google interprète une requête. Elle permet de prédire plus efficacement l’intention de l’utilisateur plutôt que de se concentrer sur le terme exact d’une requête. La correspondance neuronale permet de contribuer à la compréhension de l’intention de l’utilisateur, mais aussi à la prédiction de ce que les utilisateurs recherchent.

Comment Google utilise-t-il la correspondance neuronale?

La correspondance neuronale permet de connecter deux perspectives ensemble. Soit la perspective de l’utilisateur qui fait une recherche sur Google et le propriétaire du site Web qui offre la réponse à sa question. Le problème étant que les termes de la question peuvent différer des termes de la réponse. C’est donc à cette problématique que l’algorithme de correspondance neuronale de Google répond. 

Google tente donc de relier le mieux possible l’intention de l’utilisateur au contenu qui se trouve sur le Web. Tout cela part du principe que la manière dont les usagers cherchent un contenu peut différer des informations disponibles pour répondre à la requête. 

Le but de Google est donc de comprendre le contexte d’une page donnée afin de créer un pont avec la requête de l’utilisateur. Cela diffère de l’association précise d’un seul et même terme comme les anciennes méthodes d’optimisation de contenu pouvaient l’exiger. Google peut donc être en mesure de prédire les intentions et les intérêts des utilisateurs pour leur offrir un contenu précisément adapté à leur volonté sans que ceux-ci doivent utiliser le terme exact pour y accéder. 

En somme, Google utilise la correspondance neuronale pour relier les termes utilisés dans une page Web aux termes utilisés dans une requête. C’est donc un système qui se focalise sur la sémantique des termes et de leurs concepts pour les relier ensemble.

Comment la correspondance neuronale affecte-t-elle votre site Web?

La correspondance neuronale peut affecter un site Web qui a été optimisé pour un terme précis sans prendre en considération l’univers sémantique de celui-ci. L’univers sémantique permet de renforcer le concept et le contexte d’un terme au sein d’une page. Il se compose des synonymes, antonymes et termes reliés à celui-ci. 

Si un site Web n’utilise pas suffisamment cet univers sémantique, celui-ci peut manquer certaines opportunités de classement pour des termes qu’un utilisateur pourrait utiliser afin de trouver le contenu de cedit site Web. 

Il est possible de contribuer au parcours de l’utilisateur avec une stratégie de contenu. En utilisant des termes qui permettent de suivre l’évolution de l’intention de l’utilisateur, vous pouvez le rejoindre dans son parcours et le guider vers votre tunnel de vente tout simplement en répondant aux besoins qui occupent les différents niveaux de ce parcours.

Comment pouvez-vous optimiser votre site Web en fonction de la correspondance neuronale?

Il est pertinent de prendre en considération la correspondance neuronale dans une stratégie d’optimisation du référencement naturel d’un site Web. D’une part, cela vous permet de mieux comprendre votre utilisateur en analysant les différentes intentions qui ont lieu dans son parcours de consommateur et d’autre part, cela vous permet de rendre votre site Web et votre contenu plus accessible pour les usagers. 

Aussi simple que cela peut le paraître, une manière d’optimiser son site pour la correspondance neuronale est de communiquer clairement et avec cohérence les informations dans une stratégie de contenu sur votre site Web. Cela consiste à créer du contenu pertinent et utile pour vos utilisateurs et de couvrir avec précisions et ardeur les différentes thématiques que votre industrie peut toucher. 

Dans votre stratégie de contenu, vous pouvez également intégrer les différents niveaux d’intention des utilisateurs en rédigeant du contenu qui correspond à chacune de ces intentions. Ainsi, vous pouvez joindre vos utilisateurs avec du contenu informationnel, navigationnel, commercial et transactionnel. 

La requête informationnelle découle d’une intention de s’informer sur une thématique. Vous pourrez rejoindre l’utilisateur en lui proposant un article de blogue qui saura répondre à sa question sans engendrer une intention d’achat. Le contenu informationnel vous permet de vous positionner comme un expert dans votre niche. 

La requête navigationnelle découle d’une intention de visiter un site Web spécifiquement. Par exemple, l’utilisateur qui veut avoir accès directement au site Web d’une entreprise recherchera le nom de l’entreprise dans la boîte de recherche afin d’accéder directement au site de celle-ci. 

La requête commerciale découle d’une intention d’analyse des produits et/ou services pour lequel il envisage l’achat. Les contenus qui répondent à cette requête sont souvent des contenus de comparaison, d’avis de consommateur, etc.. Cette intention précède l’intention transactionnelle puisque l’utilisateur a besoin de quelques informations supplémentaires avant de procéder à l’achat. 

La requête transactionnelle découle d’une intention d’achat. À ce point, l’utilisateur arrive au point culminant du tunnel de vente et est prêt à procéder à l’achat d’un produit ou encore à prendre rendez-vous. 

Il est donc possible d’exploiter les différents types de requêtes en créant du contenu qui saura répondre à chacune de ces étapes. Il est facile d’évaluer quel genre d’intention est associée à chaque terme de recherche en consultant les résultats qui leur sont associés.

À retenir:

L’algorithme de correspondance neuronale permet de répondre aux requêtes des utilisateurs avec le plus de précision possible. Elle permet de déduire l’intention de recherche des utilisateurs en analysant le type de termes utilisés et en renforçant la sémantique autour de ces termes. La meilleure manière de bénéficier de cet algorithme est de créer une stratégie de contenu au sein de son site qui exploite une sémantique approfondie de la niche du site et les intentions de recherche potentielles du type de consommateur.

Vous aimez cet article? Partagez-le!

Facebook
Twitter
Linkdin
Pinterest
Marie-Chantal
Marie-Chantal
Rédactrice spécialisée en SEO
Marie-Chantal
Marie-Chantal
Rédactrice spécialisée en SEO

Laissez un commentaire

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Avez-vous un projet en tête?